Actualité/Guinée : Neufs personnes interpellées suite aux manifestations du FNDC

30/9/2020

Neufs personnes ont été interpellées mardi à Conakry, suite à la manifestation de rue organisée par le Front national de défense de la Constitution (FNDC), qui regroupe certains partis politiques et les acteurs de la société civile guinéenne.

Cette manifestation non autorisée par le pouvoir a connu des échauffourées entre agents de polices et des jeunes manifestants dans plusieurs endroits de la ville de Conakry, notamment dans les fiefs de l'opposition.

Ainsi, quatre personnes dont le responsable chargé de la mobilisation, du FNDC Foniké Mangué ont été déférées dans un tribunal de la place, pour attroupement illégal sur la voie publique.

Dans un communiqué conjoint publié mardi, les ministères de l'administration du territoire et de la décentralisation et celui de sécurité et de la protection civile ont affirmé que de manière générale, sur l'étendue du territoire national, l'appel à la manifestation non autorisée du FNDC de ce jour, "n’a pas été suivi".

Toutefois, le gouvernement guinéen a déploré plusieurs actes d'incivismes et d'agressions contre des citoyens à Conakry, et dans certaines régions du pays dont Labé, considérée comme fief principal de l'opposition radicale.

"9 personnes avaient déjà été interpellées pour attroupement illégal et dégradations de biens publics dont 4 ont été directement déférées par le commissariat central de Gbessia au tribunal de première instance de Mafanco suivant procès-verbal n° 037", a dit le communiqué conjoint.

Par ailleurs, les ministères en charge de la sécurité et de l'administration du territoire ont rappelé que la campagne électorale se poursuivra jusqu'à la veille du scrutin conformément aux dispositions du code électoral, avant d'ajouter que "toute autre manifestation à objet politique ne saurait être autorisée sous peine de troubles sérieux à l'ordre public".

www.conakrylive.info

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.