Côte d'Ivoire : 120 riziculteurs formés par des experts chinois

21/9/2019

Fin de la formation de 45 jours des riziculteurs ivoiriens par des experts chinois sur les techniques de la culture du riz à haut rendement.

ABIDJAN, 20 septembre (Xinhua) -- Cent-vingt riziculteurs ivoiriens viennent d'achever une formation de 45 jours animée par des experts chinois sur les techniques de la culture du riz à haut rendement.

Ils ont reçu vendredi leur certificat de fin de formation lors d'une cérémonie en présence de l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire, Wan Li, et du ministre ivoirien de la Promotion de la riziculture, Gaoussou Touré.

Les récipiendaires issus de différentes localités du territoire national ont été regroupés en trois sessions sur le périmètre rizicole de Guiguidou, dans la sous-préfecture de Divo (sud, 180 km d'Abidjan), dans le cadre de la 4ème édition d'un programme d'aide du gouvernement chinois.

La formation a été organisée à la fois sous forme de cours magistraux et pratiques en situation réelle.

Le porte-parole des récipiendaires, Archange Boka, a relevé la qualité de la formation reçue et insisté sur l'engagement de ses collègues à partager auprès des autres riziculteurs leurs connaissances acquises.

Ensuite, le ministre de la Promotion de la riziculture, Gaoussou Touré, a souligné l'importance de la formation tout en indiquant que les participants à cette session de formation vont contribuer au succès de la stratégie nationale de développement de la filière riz.

La Côte d'Ivoire s'est dotée d'une stratégie nationale de développement de la riziculture sur la période 2012-2020 visant à combler le déficit de la production nationale qui ne couvre que 50% de la demande intérieure et à faire du pays un exportateur de riz à l'horizon 2020 avec 2,1 millions de tonnes contre 1,9 million actuellement.

Pour Gaoussou Touré, la création d'un département ministériel en charge spécialement du riz révèle l'importance que l'Etat ivoirien accorde au développement de ce secteur.

Il a mis l'accent sur l'excellence de la coopération sino-ivoirienne, particulièrement sur l'apport indéniable de la Chine dans le développement de la filière riz en Côte d'Ivoire, et souhaité qu'un plus grand nombre de riziculteurs bénéficient de cette formation.

L'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire, Wan Li, n'a pas non plus tari d'éloges sur la coopération sino-ivoirienne dans le domaine de la formation, avec quelque 500 Ivoiriens qui ont suivi des formations en Chine ces dernières années.

Dans le domaine rizicole, Wan Li croit savoir que la formation à Guiguidou a permis à la Côte d'Ivoire d'acquérir de nouvelles compétences, notamment dans le domaine de la maîtrise de l'eau, de la production de semences avec l'homologation de nouvelles variétés de riz, et de la mécanisation.

Le diplomate chinois a dit espérer que grâce à ce séminaire, davantage de riziculteurs ivoiriens ont pris connaissance de l'histoire et la culture chinoises de la riziculture, et apprendre des techniques rizicoles chinoises afin de contribuer à la réalisation de l'objectif stratégique ivorien d'autosuffisance en matière de riz.

Il a assuré que son gouvernement attache une grande importance à la coopération avec la Côte d'Ivoire et qu'à l'avenir, les deux parties entendent amener leurs relations bilatérales à un niveau plus élevé afin de promouvoir la coopération mutuellement bénéfique pour leurs deux peuples.

Xinhua

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.