Guinée : le Premier ministre séjourne à Labé pour le lancement d’un projet de lutte contre l’extrême pauvreté

21/11/2019

En compagnie d’une forte délégation gouvernementale, le Premier ministre guinéen Ibrahima Kassory Fofana est, depuis mercredi, en séjour à Labé (région située à plus de 500 km au nord de Conakry), pour le lancement jeudi d’un projet de développement social visant à éliminer l’extrême pauvreté en faveurs de couches déshéritées.

Ce projet d’une grande envergure pour le développement des localités du pays permettra de sortir d’au moins 40% des populations rurales soit plus de 5 millions de personnes de l’extrême pauvreté en leur offrant des emplois durables avec l’accompagnement des partenaires techniques au développement.

Concernant la mise en œuvre dudit projet, le gouvernement a créé récemment l’Agence nationale d’inclusion économique et sociale (ANIES), dont l’objectif est de consentir un effort financier d’au moins 2 % du Produit intérieur brut (PIB) d’ici fin 2020 en faveur du partage de la prospérité.

En Guinée, selon les récentes données démographiques de l’institut national des statistiques, la pauvreté touche actuellement 60 % de la population (65% dans les zones rurales).

Pour l’expérimentation des orientations de l’ANIES dans les zones pilotes du projet, plus de mille jeunes ont été recrutés et formés pour être déployés afin d’assurer la collecte des données économiques et sociales de la population pauvre.

"A l’intérieur du pays ce projet facilitera aux familles pauvres d’avoir accès aux ressources financières pour la scolarité et les soins de santé enfants et surtout pour le bien être de toute la famille", a dit le PM dans les medias locaux de la région.

Pour y parvenir, le Premier ministre a affirmé que des actions seront menées comme la politique "classiques" d’inclusion économique et sociale, les transferts monétaires, les travaux à haute intensité de main d’œuvre, l’inclusion financière, des politiques dites d’inclusion productive, l’énergie, sur le modèle du M-Poka (Kenya), l’agriculture (appui et subvention aux petites exploitations agricoles), l’entreprenariat, sur le modèle de la délégation à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (DER) du Sénégal. Fin

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.