Guinée : le président Condé condamne les violences et les propos à relents ethnocentristes

26/1/2020

Le président guinéen Alpha Condé a condamné jeudi les violences et les propos à relents ethnocentristes de certains hommes politiques et activistes de la société civile, relayés par la presse locale.

Ceux qui tiennent ces propos sont peu "soucieux de la préservation de la cohésion nationale et de la paix civile", a-t-il dénoncé lors du conseil des ministres.
Le chef de l'Etat a ordonné au gouvernement de prendre des "mesures immédiates afin de faire cesser de telles pratiques susceptibles de mettre en péril le vivre-ensemble des Guinéens".
Pour ce faire, il a invité "les ministres en charge de la sécurité et de la justice à prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de restaurer le calme et la sécurité dans les zones ayant enregistré ces derniers jours des actes de désordre, de pillage et de vandalisme".
Des manifestations organisées par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), coalition rassemblant des partis politiques et des membres de la société civile, ont fait trois morts et de nombreux blessés jeudi à Labé, une ville située à plus de 600km au nord-est de Conakry. Les manifestants protestaient contre un éventuel 3e mandat du président Condé.
Dans le souci d'associer toutes les composantes de la société à la résolution de la crise politico-sociale, le président a demandé au gouvernement d'organiser des rencontres avec les quatre groupes de coordinateurs régionaux, composés de sages, et les responsables des confessions religieuses, afin de débattre des troubles que connaît le pays et de convenir ensemble des mesures et dispositions pour ramener le calme et l'entente.

Par ailleurs, le conseil des ministres a condamné les violences qui caractérisent les manifestations illégales de l'opposition, ainsi que la prolifération de discours prônant la violence, la haine et le communautarisme.

Le ministre de l'Information et la Haute autorité de la communication (HAC) ont été invités à "sévir dans la sérénité et la justice contre les auteurs de tous bords qui font l'apologie des antivaleurs nuisibles à l'unité nationale, à la paix et à l'idéal démocratique".

Dans les jours à venir, un plan de communication gouvernementale sera mis en oeuvre afin de permettre à chaque ministre de participer à l'animation de l'espace médiatique afin de sensibiliser la population et lutter contre la désinformation et les fausses nouvelles. Fin

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.