La pandémie de COVID-19 affecte la santé mentale de millions de personnes, selon le chef de l'OMS

28/8/2020

La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions sur la santé mentale de millions de personnes, en termes d'anxiété et de peur qu'elle a provoquées et de perturbation des services de santé mentale, a indiqué jeudi le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Pour beaucoup de gens, le manque d'interaction sociale entraîné par la pandémie a eu un effet profond sur leur santé mentale", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'un point de presse à Genève.

Les personnes vivant dans des établissements de longue durée tels que les maisons de soins et les institutions psychiatriques courent "un risque accru d'infection", a indiqué le chef de l'OMS, ajoutant que les professionnels de la santé mentale ont eux-mêmes été infectés par le virus, et que certains établissements de santé mentale ont été fermés pour les convertir en centres de traitement pour les personnes atteintes de COVID-19.

Il a rappelé que la santé mentale était déjà "une question de santé négligée" au niveau mondial avant la pandémie, avec près d'un milliard de personnes vivant avec un trouble mental.

Pourtant, relativement peu de personnes ont accès à des services de santé mentale de qualité. "Dans les pays à faible et moyen revenu, plus de 75% des personnes souffrant de troubles mentaux, neurologiques et de toxicomanie ne reçoivent aucun traitement", a déploré le directeur général de l'OMS.

Il a annoncé que pour la Journée mondiale de la santé mentale de cette année, le 10 octobre, l'OMS ainsi que ses organisations partenaires appelleraient à une augmentation massive des investissements dans la santé mentale.
XINHUA

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.