Le président guinéen affirme que son pays a été mis à l'abri des crises majeures dans la sous-région

2/1/2020

Dans son discours du Nouvel An, le président guinéen Alpha Condé a affirmé que grâce aux acquis sociaux, son pays a été mis à l'abri des crises majeures auxquelles ont été confrontés d'autres pays de la sous-région ouest-africaine.

Selon lui, le progrès démocratique a permis au peuple guinéen de maintenir sa cohésion sociale et son unité nationale, qui constituent une part importante de l'histoire commune du pays.

Malgré les épreuves parfois difficiles sur les chemins de la construction d'un Etat, le président Condé s'est réjoui du fait que la Guinée ait préservé son enracinement dans une vie démocratique qui est devenue une valeur fondamentale à laquelle son peuple reste profondément attaché.

"La démocratie guinéenne privilégiant le dialogue politique est aujourd'hui une réalité", a-t-il affirmé, ajoutant que la vie politique guinéenne est enrichie par l'existence de sensibilités politiques plurielles, permettant à chaque citoyen d'exercer en toute indépendance "ses droits et libertés".

La gouvernance démocratique, a-t-il dit, "offre également la possibilité de promouvoir des réformes utiles à l'amélioration des conditions de vie des populations, la possibilité de développer l'économie et de moderniser les institutions".
Le chef de l'Etat a toutefois déploré les pertes en vie humaines consécutives aux manifestations politico-sociales organisées par les partis politiques de l'opposition, durant les derniers mois de l'année 2019.

Tout en présentant ses condoléances à toutes les familles endeuillées, il a renouvelé l'engagement de l'Etat à "prendre toute sa responsabilité pour éviter à l'avenir que de tels actes se reproduisent".

Pour ce faire, il a invité les forces politiques et sociales du pays à œuvrer pour concilier les exigences de la liberté avec celles de la sécurité, afin que le droit de manifester dans l'espace public s'exerce dans un cadre légal et sécurisé, pour réduire les débordements qui seraient préjudiciables au maintien de l'ordre public.

Face à la recrudescence des conflits dans les pays de la sous-région, le président de la République a réitéré l'attachement et le soutien de la Guinée à un retour à la paix et à la préservation de l'intégrité territoriale des "pays frères", confrontés à des conflits et autres tensions diverses.

Il a félicité les forces de défense et de sécurité guinéennes pour leur engagement et leur courage dans leur participation à la lutte contre le terrorisme au Mali.
"L'avenir est à notre portée", a signalé le président guinéen.

Sur le plan politique, il a précisé que son pays s'apprête à organiser le 16 février 2020 des élections législatives qui constituent un moment important de l'histoire du pays. "J'invite chacun d'entre vous à prendre part au vote et exprimer son droit et son devoir. C'est cela, la démocratie", a-t-il conclu.

Xinhua

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.