Mali : remise en liberté provisoire de l'ex-chef de la junte Amadou Haya Sanogo et ses co-accusés

28/1/2020

La chambre d'accusation de la Cour d'appel de Bamako a décidé mardi d'accorder une remise en liberté provisoire à l'ancien chef de la junte malienne Amadou Haya Sanogo et ses co-accusés, a-t-on appris de sources judiciaires.

Ils sont accusés dans l'affaire de la disparition de 21 bérets rouges, tous partisans de l'ancien président Amadou Toumani Touré, après le coup d'Etat du général Sanogo qui avait renversé ce dernier en mars 2012.

Cette remise en liberté provisoire intervient après plus de six ans de détention préventive.

Les avocats de la défense ont indiqué que "ni le procureur général, ni les familles des victimes ne se sont opposés à cette libération". Ils ont précisé qu'elle était obligatoire car "la loi fixe à trois ans le délai de détention préventive", alors que les prévenus étaient privés de liberté depuis la fin 2013.

Xinhua

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.