OMVS : Atelier d’échange et de visite des principales têtes de source du fleuve Sénégal à Mamou

10/12/2018
PDF

Le réseau des journalistes pour les activités de l’OMVS (REJAO-GUINEE), avec l’appui financier de l’OMVS a organisé du 21 au 24 novembre 2018 dernier, dans la région administrative de Mamou, une série d’activité portant sur deux jours de visite de terrain sur les trois principales têtes de source du fleuve Sénégal en Guinée, suivis d’un atelier d’échange.

Lors de la journée d’échange présidé par la cheffe de mission de l’OMVS Mme Ndiaye, le président du REJAO-Guinée Lansana Camara a souligné que « de ce fleuve, proviennent les substances de plusieurs millions de populations. La sauvegarde du fleuve Sénégal interpelle tout un chacun, notamment les autorités, l’OMVS et les médias dans le cadre de la sensibilisation ».

« Ce fleuve ne doit pas disparaître d’autant plus que la vie des millions de populations en dépend. L’atelier que nous sommes en train de clôturer aujourd’hui a adressé des recommandations aux autorités au plus haut niveau et aux décideurs pour prendre en compte les problématiques que nous avons constatées sur le site (où se trouvent les têtes de sources du fleuve Sénégal) et surtout envisager des actions concrètes et urgentes pour sauvegarder le fleuve », a conclu le président du Rejao-Guinée.

De son coté, Madame Ndiaye Madeleine Cissé, la représentante du Haut Commissariat de l’OMVS, a rassuré que les constats et les recommandations qui ont été formulés lors de l’atelier seront pris en compte dès son arrivée en terre sénégalaise.

« Nous sommes conscients des défis auxquels nos populations cibles du bassin du fleuve Sénégal sont confrontés. Et, ceci a été soutenu par ce qu’on a vu lors de cette visite de terrain », a dit Mme Ndiaye, avant d’ajouter « mais sachez et soyez assurés que des actions seront faites pour parer, trouver des solutions idoines qui vont permettre à l’OMVS de mieux rendre compte de ses actions au niveau des populations du bassin du fleuve Sénégal ».

Elle a tenu aussi à exprimer son sentiment de satisfaction eu égard aux résultats atteints au cours des quatre jours d’activités à Mamaou et à Dalaba, y compris les deux jours de visite.

Venus représenter le préfet de Mamou pour présider l’atelier, le sous-préfet de Dounet, Jean Oularé, a assuré la mission et les participants quant aux actions qui seront menées pour changer la mentalité et le comportement des populations envers les réalisations de l’OMVS.

« Nous sommes satisfaits par les échanges et les visites des réalisations du PGIRE II, notamment dans ma sous-préfecture de Dounet, ainsi que les échanges qui ont eu lieu et qui vont nous servir de tremplin pour changer de mentalité et de comportement envers les activités que l’OMVS réalise dans l’intérêt de nos collectivités », affirmé M. Oularé

Pour lui, les autorités locales vont impliquer en tant qu’autorités administratives et représentants de l’Etat, pour que tous les travaux que « vous avez faits, les résultats et les recommandations soient respectés à la base. Parce que le plus grand mal que nous avons, c’est la non pérennisation des acquis. Le peu qui est fait sur le terrain, Madame Ndiaye, je vous rassure pour les sous-préfectures de Tolo et de Dounet, seront bien pérennisés pour l’avenir », conclut-il.

Envoyée spéciale à Mamou et Dalaba
Pour www.conakrylive.info,
Mahawa Bangoura
666 112 306
www.conakrylive.info

Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte...

Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte...

Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte...

Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte...

Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte...

Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte... Ici la suite du texte...

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

Guinée : le chef de l'Etat s'oppose à l'adoption d'une loi autorisant la polygamie http://www.conakrylive.info/fichiers/blog16.php?code=calb9365&langue=fr&type=rub17







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.