POLITIQUE : « le peuple est dans la misère et ils nous disent de le laisser terminer ce qu'il a commencé, il a commencé quoi réellement ? », ironise Dr Ousmane Kaba

1/7/2019

C'est sous la présidence de Dr Ousmane Kaba, président du Parti des démocrates pour l'espoir qu'une délégation du Front national pour la défense de la constitution guinéenne (FNDC) a été reçue dans les locaux du PADES samedi dernier, après le siège de l'Union des forces démocratiques de guinée.

Cette délégation composée des représentants de tous les partis de l’opposition guinéenne et de la société civile guinéenne, avait pour but de sensibiliser les militants et sympathisants des partis politiques et la société civile sur le combat politique que mène le FNDC contre toute modification de l’actuelle constitution.

A cette occasion, le président du Pades dira que la Guinée qui se bat pour le respect de la constitution s'appelle FNDC et le combat engagé est un combat pour la jeunesse guinéenne parce que les jeunes ont besoin de deux choses essentielles qui manquent aujourd'hui dans ce pays : la bonne éducation et l'emploi.

Selon Ousmane Kaba ce sont ces deux défis qui doivent être relevés pour que la jeunesse puisse s'épanouir et malheureusement la jeunesse guinéenne manque d'éducation parce que la Guinée est le pays qui dépense moins dans l'éducation, avec seulement 13% du budget national contrairement aux pays voisins qui allouent 35% budget à leur éducation.

« Ce qui veut dire qu'on ne préparer pas bien l'avenir des enfants de la Guinée », poursuit le président du Pades qui estime que tous les jeunes guinéens sont au chômage parce que le gouvernement n’est pas capable d'encourager la création d'emploi par les entreprises et de bâtir des infrastructures indispensable comme des routes, des hôpitaux, des écoles, et donner l'électricité même pendant la Can »
M. Kaba a ironisé en disant « le peuple est dans la misère et ils nous disent de lui laisser terminer ce qu'il a commencé, ils ont commencé quoi réellement ? »

En outre, il rappelle que de toute façon la démocratie a ses règles que nous devons léguer à la jeunesse guinéenne.

« Si nous ne sommes pas capables de faire un bon pays aux enfants, alors laissons-les la démocratie. Comment voulez-vous que quelqu'un qui a lutté pendant 40 ans pour l'instauration de la démocratie, qui donnait des leçons morales et sociales refuse, d'entendre et de voir. Il faut donc dire à Alpha Condé l'alternance est indispensable à la démocratie », a conclu Dr Kaba.

Alpha Yaya Barry
Pour www.conakrylive.info

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

Guinée : le chef de l'Etat s'oppose à l'adoption d'une loi autorisant la polygamie http://www.conakrylive.info/fichiers/blog16.php?code=calb9365&langue=fr&type=rub17







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.