Présidentielle 2020 ; Le Club des Métis pour la Prévention des Conflits et le Maintien de la Paix met en garde contre tout propos de va-t-en guerre

10/10/2020

Dans une déclaration, les responsables de l’ONG « le Club des Métis pour la Prévention des Conflits et le Maintien de la Paix », ont interpelé les acteurs politiques et ceux de la société civile pour la préservation de la paix en cette période électorale. Ils ont également mis en garde toute personne qui tiendrait des propos de va-en guerre. Nous vous proposons l’intégralité de la déclaration. Lisez

Chers Compatriotes
La Guinée est une fois encore à l’épreuve de la Démocratie.
Les Guinéens sont invités à élire leur Président de la République le 18 octobre 2020.
Depuis le lancement officiel de la campagne présidentielle, à mesure que la date du scrutin approche, la tension monte de plus en plus dans les discours politiques, tout comme sur le terrain entre adversaires.

Comme lors de la présidentielle de 2010, la campagne présidentielle de cette année connait déjà quelques affrontements ci et là, entre militants de bords différents, avec plusieurs dégâts matériels et, malheureusement un cas de mort.

Cette situation est d’autant plus inquiétante que ce sont là, les prémisses de moments
d’affrontements violents, si l’on n’y prend garde à ce stade.

Aussi, si des militants à la base se plaisent Aujour d’hui dans la divulgation des propos haineux et belliqueux, c’est clair qu’ils en prennent l’exemple sur leurs leaders, qui ne s’empêchent pas pendant des moments de meeting politiques, pour haranguer leurs foules, de distiller des propos aux relents ethniques, communautaires, claniques et divisionnistes.
Des discours tout simplement machiavéliques.

Le club des Métis pour la Prévention des Conflits et le Maintien de la Paix, conscient de l’impérieuse nécessité de préserver les relations séculaires existant entre les différentes communautés sur l’ensemble du territoire national, interpelle :

D’abord le Président de la République, dans ce contexte de campagne politique, à pouvoir en tout temps, et en tous lieux, distinguer ses fonctions de chef de l’Etat, Père de la Nation et garant de la Paix, de son statut de candidat.

Appelle l’ensemble des candidats inscrits dans la course à la Présidence de la République, à éviter de tenir des discours de nature à braquer les communautés les unes contre les autres.

Invite les leaders religieux, les coordinations des sages et des acteurs de la société civile à pleinement occuper leur position médiane de sensibilisateurs et d’interpellation face aux multiples formes de dérives d’où qu’elles viennent.

Demande aux Ministres de la Sécurité et de la Protection civile, au Ministre de l’Unité Nationale, au Ministre de l’administration du territoire, et au Ministre de la Justice, de s’imposer le principe d’équidistance vis-à-vis des différentes entités politiques engagées en ce moment dans la campagne électorale.

Appellent, les représentations diplomatiques et institutions non gouvernementales, à s’impliquer en amont dans la préservation et la mise en garde vis-à-vis de ceux qui tiennent des propos, et posent des actes visant à mettre en péril, la Paix et la Cohésion nationale.
Invite la Presse à bannir de leurs contenus, tous les individus qui, au nom des partis politiques ou d’une communauté ethnique, distillent des discours de haine et de division.

Etant donné que les affrontements souvent violents entre militants des partis politiques, ne s’exacerbent qu’en période électorale ;
Le club des Métis pour la prévention des conflits et le Maintien de la Paix, demande à l’ensemble des citoyens guinéens d’ouvrir bien les yeux.

De ne jamais faire comme par le passé, en succombant aux discours de division, aux refrains claniques et communautaristes.

De ne pas s’attaquer à ses voisins avec qui vous partager les mêmes réalités depuis des décennies à cause d’une ambiance électorale passagère.
Mais de plutôt d’opter pour le fair-play politique en privilégiant le débat des idées à la place de la terreur des coupe-coupe et des fusils.

En cas de péril en la demeure, malgré tous les efforts de prévention, nous saurions indexer les responsables des foyers de tensions qui s’allumeraient dans notre pays.
Si jusque-là, nous sommes toujours passés à côté du pire, n’allons pas croire naïvement que nous pouvons continuer à tutoyer le danger sans en pâtir comme ce fut le cas au Libéria, en Sierra-Léone et en Côte d’ivoire.

Une fois encore, le club des Métis pour la prévention des conflits et le Maintien de la Paix invite les citoyens guinéens à privilégier leurs relations de bon voisinage au discours de division.

Nous ne saurons terminer cette déclaration, sans exprimer notre désolation de ne pas avoir pu organiser le tournoi de football des partis politiques pour le fair-play cette à l’occasion de cette présidentielle. Et c’est d’ailleurs le moment de remercier à nouveau la CENI qui depuis, continue à nous apporter son appui. Encore une occasion de féliciter le PADES de Dr Ousmane Kaba qui a remporté le trophée de la première édition l’année dernière, tout comme les valeureux partis politiques qui de façon humble et républicaine, ont accepté de prendre part à ce tournoi de foot pacificateur.

A tous ceux qui ont perdu des parents lors des affrontements politiques d’hier et d’aujourd’hui, que leurs âmes reposent en Paix. Et que Dieu sauve la Guinée.
Merci.

Conakry le 07 Octobre 2020
Le Club des Métis pour la Prévention des Conflits
et le Maintien de la Paix (CMP2).

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.