Réouverture des frontières dans le contexte de COVID 19 : L’OMS recommande plus de vigilance

25/7/2020

Les 12 et 16 juin 2020, le Comité ministériel de Coordination des transports, de la logistique et du Commerce de la CEDEAO dont la Guinée est membre fondateur, a tenu une session sur les actions à prendre pour la réouverture des frontières entre les Etats membres à partir du 15 juillet, au plus tard. Suite à cette réunion, plusieurs pays dont la Guinée réouvrent progressivement leurs frontières aux vols commerciaux dans un contexte de pandémie. En effet, la situation épidémiologique en Afrique reste marquée par la notification des cas de COVID-19. Même si « la catastrophe annoncée » ne s’est pas produite en Afrique, le continent peine encore à interrompre la propagation de l’infection.

Concilier le développement économique avec les impératifs de sécurité sanitaire
En Guinée, comme partout ailleurs, la pandémie COVID-19 a eu de sérieuses répercussions sur tous les aspects de la vie des populations. En plus de l’impact sanitaire, les échanges commerciaux internes et externes du pays ont aussi souffert des effets de la pandémie, à la suite des mesures exceptionnelles prises par le pays dont l’état d’urgence sanitaire.

Aujourd’hui, la Guinée a certes enregistré des avancées notables dans la gestion de la COVID-19. Cependant, la situation de la pandémie est marquée par une transmission communautaire. A la date du 21 juillet 2020, 6652 cas confirmés de COVID-19 avaient été enregistrés dont 5771 guéris et 41 décès hospitaliers. Toutes les régions sanitaires du pays ont notifié des cas. C’est dans ce contexte que la Guinée réouvre ses frontières, tout en insistant sur l’application rigoureuse des mesures de prévention de la COVID-19.
La vigilance demeure de mise partout

Au moment où plusieurs pays dont la Guinée, réouvrent leurs frontières, l’OMS recommande aux pays plus de vigilance dans la lutte contre la pandémie. C’est dans cette optique que le Représentant de l’OMS en Guinée, le Pr Georges Alfred KIZERBO, invite « les individus et les communautés à soutenir les efforts en cours dans la lutte contre COVID-19. Il faut renforcer les mesures de santé publique et rester vigilant ».

Par ailleurs, le Représentant de l’OMS insiste sur le fait que « le renforcement du Règlement sanitaire international reste de mise, ainsi que le respect des mesures de santé publique relatives à une réponse fondée sur des évidences épidémiologiques et des capacités de détections et de riposte renforcées. Il s’agit de maintenir un taux de reproduction des infections inferieur à un (1) pour chaque cas pour aller vers une interruption avérée et durable de la transmission. Ceci nécessite la participation de toutes les parties prenantes, une lutte contre la stigmatisation et la désinformation, et une attention particulière aux groupes les plus vulnérables », recommande le Représentant de l’Organisation mondiale de la Santé en Guinée ».

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.