Violences électorales : 5 morts selon le ministre de la Sécurité et de la protection civile

23/3/2020

Au lendemain du double scrutin du 22 mars qui a été émaillé de violences ayant entrainer des morts d'hommes à Conakry et à l'intérieur du pays, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile Albert Damantang Camara a donné sa version en parlant de 5 morts, des blessés et des dégâts matériels importants+.

« Nous voulons être transparents sur ce que nous faisons. Je voudrais d'abord vous rappeler qu'hier il y a eu des élections en Guinée qui sont tenue sur l'ensemble du territoire National. Malheureusement dans certains quartiers il y a eu des violences qui sont malheureusement soldé par fois par mort d'hommes. A la clôture du communique hier 18 h, nous avions enregistré au niveau des hôpitaux l'également habilité à recevoir quatre victimes. Après le communiqué, dans la nuit une 5eme victime a été enregistrée et nous avons la confirmation exacte par le Détecteur général de la Police nationale qu'à N'zerékoré il y avait également eu une victime et il y avait un débat sur le fait de savoir est-ce qu'il avait été touché à l'épaule ils ont eu la confirmation la nuit. Alors c'est le seul bilan que nous avons aujourd'hui. Des dépouilles mortelles qui sont dans nos hôpitaux », a dit le ministre.

Ibrahima Camara
Télé:656898121


Pour www.conakrylive.info










COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.