Conakry Live
INVITE DU MOIS/ COMMUNIQUE/AVIS
SPORTS/CULTURE
PRESSES NATIONALES

Presse écrite

Forum Hebdo

Horoya

L'indépendant démocrate

La Nouvelle

Le Baobab

Le Défi

Le Populaire

Lynx / Lance

Radios / TV

Espace FM

Gangan

Groupe Diversity Radio/TV

Nostalgie

RTG

Soleil FM

SOCIETE

Education : Kadiatou Bah dément son rival Aboubacar Soumah qui l’accuse d’être derrière l’attaque contre le siège du SLECG


10/8/2018

Les deux branches du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) se rejettent les responsabilités après l’attaque contre les locaux de cette structure syndicale. Le SLECG version Mme Kadiatou Bah était ce jeudi 9 Aout 2018, face aux journalistes à la maison de la presse de Guinée.

Dans sa communication, Madame Bah a démenti son rival Aboubacar Soumah qui l’accuse d’être derrière l’attaque contre le siège du SLECG sis à Donka dans la commune de Dixinn.

« Aujourd’hui, on s’est retrouvé et on s’est dit mais la justice ne fait rien, maintenant que le siège a été mis sur scellé depuis le 30 janvier 2018 jusqu’à maintenant ça n’a fait que durer pendant que lui, il a fait dérogation, il continue à utiliser le siège. On a dit qu’on a des activités que nous devons faire d’ici deux semaines à trois semaines avec l’IE, il faut absolument revenir au siège. C’est ce qui a fait qu’on est allé ouvrir le siège hier et on attend dans les radios qu’on a fait cambriolage », a indiqué la secrétaire générale.

De poursuive, elle affirme que le Siege n’a jamais été attaqué.

« Nous sommes revenus à notre maison. Nous avons ouvert le bureau, on est rentré. Ce groupe de dissidence ce sont appelé, les 10 minutes qui ont suivi, ils sont venus nous attaquer. C’est nous qui avions été victime d’attaque. Il y avait eu des jets de pierres, ils nous ont violentés. Ils ont même retiré la moto de l’un de nos membres de l’exécutif. Donc entre eux et nous qui a été attaqué. Au moment où on arrivait, la Gendarmerie était déjà sur place moi je suis venu à la dernière minute j’ai trouvé la Gendarmerie a déjà dispersé les gens. Donc quand on parle d’attaque je suis vraiment désolé. On a ouvert nos bureaux ».

Par ailleurs, Mme Bah a tenu une déclaration sur le système éducatif Guinéen, tout en donnant de larges informations sur les activités du SLECG.

A propos de l’annonce faite récemment par le camp d’Aboubacar Soumah sur le départ du SLECG de l’inter centrale syndicale l’USTG, Mme Kadiaou Bah a affirmé dans la déclaration que le bureau exécutif national du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée(SLECG) est surpris qu’un groupuscule de personnes se réclament d’un certain « SLECG » inconnu, se targue de se désaffilier de l’union syndicale des travailleurs de Guinée(USTG).

Elle poursuit sa déclaration en ces termes :

« Le SLEEG est une structure créée en 1991 qui a eu comme secrétaires généraux, les camarades Louis M’Bemba Soumah pour quatre mandats, Elhadj Docteur Sy Savané pour un mandat et aujourd’hui la camarade madame Kadiatout Bah en début de mandat.

Le bureau exécutif national du SLECG rappelle que tous ces camarades sont encore vivants grâce à Dieu. Nous ne comprenons donc pas pourquoi tout ce tohu bohu est fait depuis plusieurs mois pour saper les bases du SLECG et de l’USTG.

En dehors de tout ce tintamarre, les intéressés se permettent d’occuper illégalement les locaux du SLECG, construit par le premier secrétaire général, en l’occurrence le camarade Louis M’Bemba Soumah, financé par la coopération canadienne, sur la base d’un projet préparé et suivi par le camarade Docteur Ousmane Wora Diallo, 1er secrétaire général adjoint du SLECG, encore vivant et toujours membre de droit du bureau exécutif du SLECG.

Les Travaux de construction ont été suivis par le camarade Elhadj Ousmane Tanou Baldé, actuel secrétaire général adjoint du SLECG.

Nous rappelons que le SLECG, notre SLECG ne va jamais se désaffilier de l’USTG car, enfanté par lui.

Nous considérons dès cet instant que cette décision devra permettre aux intéressés de déguerpir très rapidement des lieux. Nous noterons que depuis janvier 2018, nous avons engagé une procédure judiciaire contre ce groupe pour vol, viol de nos droits, faux et usage de faux et tant d’autres comportements délictuels.

Nous considérons tout ceci comme étant une autre atteinte à nos droits fondamentaux et nous en appelons au témoignage de la communauté internationale pour cela » a dit Mme Bah.

Et de conclure « le SLECG reste et demeure une structure affiliée à l’USTG »

Mahawa Bangoura
666 112 306
www.conakrylive.info

 
 


Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo:

Commentaire:


Lutte anti-spam. Recopier le nombre ci-dessous avant d'envoyer votre formulaire.
image CaptCha  



 
PARTENAIRES
A--OMVS

Association Guinéenne de la Presse en Ligne

BCRG

CONTRATS MINIERS GUINÉE

D-Laboratoire de Recherche Economique

Éditions Ganndal

Journal "Le Populaire"

Mouna Internet

Radio Soleil Fm 93.5

Xinhua

PARTENAIRES MEDIA
A-Guinée site

Africatime

Afrinews

Allo Conakry

Aujourdhuienguinee.com

Conakry Live

Focus Guinée.com

Guinée Émergence

Guinee matin

Guinée Todays

Guinéeinfomonde

Guineenews.org

Kaloum Presse.com

kibanyiguinee.com

le projecteur guinee

Media Guinée

Nouvelle de Guinée

Portail des Investissements en Guinée

Reporter Guinée

site-Actuaconakry

Tamtam Guinée.com

http://www.invest.gov.gn/


Privé - Espace Clients  Privé - Espace Clients