Education : « Nous allons continuer de bruler les pneus jusqu’au départ du Premier ministre », déclare le porte-parole des enseignants

4/1/2019


Invité ce jeudi 3 janvier 2019, dans une émission interactive d’une radio de la place, le porte parole du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée(SLECG) a qualifié Thierno Oumar Tounkara secrétaire général adjoint du SLECG (sur la photo ci-dessous) d’être condisciple avec le Premier ministre et le gouverneur de la Banque Centrale.

Dans son exposé, le porte parole du SLECG, Mohamed Bangoura, a estimé que Thierno Oumar Tounkara a défendu la position avancée par le gouvernement et il est figé sur sa position.

« Cette opposition qui se déroule au sein du bureau exécutif national du SLECG est un non événement pour nous. Le syndicalisme ici ce n’est pas le sommet qui décide mais c’est plutôt la base. Au cours d’une de nos assemblée, il a été décidé par l’ensemble des enseignants à la base que le 2ème secrétaire général adjoint du bureau exécutif national en l’occurrence le général Oumar Tounkara avait pris position ici du coté du gouverneur de la Banque Centrale mais aussi du côté du Premier ministre chef du gouvernement à travers des rencontres clandestines qu’ils effectuaient ensemble et cela a frustré à plus d’un titre les enseignants à la base », a dit M. Bangoura.

Il poursuit en ces termes « nous avons tenté de laver le linge sale en famille, nous avons organisé des réunions en bureau exécutif afin de lui ramener à de meilleurs sentiments mais il est resté toujours figé dans sa position en voulant défendre ici ces condisciples parce que ce sont des amis de corruption. Donc, il a opté pour la décision prise par le Premier ministre et le gouverneur de la Banque Centrale celui de suspendre le mot d’ordre de grève mais aussi faire appelle aux structures syndicales de l’éducation qui ne sont pas signataires du protocole d’accord. Donc, c’est cette aptitude qui a déplu à la base et qui a permis au bureau exécutif de demander la mise à l’écart du secrétaire général adjoint Thierno Oumar Tounkara autour de la table de négociation », a expliqué le porte parole du SLECG.

Parlant de la suspension de la grève, il a mentionné qu’ils ne vont jamais suspendre la grève tant que Kassory est Premier ministre.

« Nous n’allons jamais suspendre le mot d’ordre de grève tant que Dr Ibrahima Kassory Fofana reste Premier ministre. Et nous n’irons nulle part, il y aura pas de couloir de négociation avec le Premier ministre tant qu’il est Premier ministre. Nous allons lui dire qu’il a besoin d’une formation syndicale, nous allons lui dire que vouloir l’ordre à la loi c’est instauré la dictature absolue ».

Des nouveautés interviennent dans la grève du SLECG, parce que les enseignants ont brulé hier des pneus sur la chaussée.

Pour ce faire, il indique « Nous avons brulé les pneus, nous l’avons fait et nous allons continuer à le faire jusqu’à ce qu’il parte », a ajouté M. Bangoura.

Mahawa Bangoura
666 112 306
www.conakrylive.info

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.