Amadou Deme veut démocratiser l’écoconstruction au Sénégal

27/4/2021

À Dakar, un ingénieur s’est lancé dans la production de briques en terre crue, en guise de béton, une solution de construction écologique.

Tunis (dpa) - À 70 km de Dakar, Amadou Doudou Deme a installé une unité de production de briques en terre, une alternative au béton de ciment, un matériau de construction énergivore, avec une empreinte carbone élevée. Cofondateur de la société Elementerre, une entreprise spécialisée dans la production de matériaux locaux durables et la construction de bâtiments en terre, cet ingénieur en génie civile et spécialiste en urbanisme et architecture en terre, souhaite démocratiser la filière de l’écoconstruction au Sénégal.

« Nous construisons des bâtiments en briques de terre crue et en typha qui est une plante utilisée pour fabriquer des panneaux d’isolement. Ces matériaux, disponibles localement en quantité, apportent un confort thermique et offrent une régulation de l’humidité lorsqu’ils sont bien utilisés, sans oublier qu’ils sont 100 pour cent recyclables », explique le trentenaire dans un entretien accordé à la dpa.

« Nous avons la conviction que la ville durable ne peut être construite qu'avec des matériaux biosourcés et géosourcés. Nous souhaitons que le secteur du bâtiment ne soit pas un consommateur irraisonné de ressources naturelles », ajoute encore Amadou. Fort d’un diplôme de spécialisation et d'approfondissement en architecture en terre décroché brillamment à Grenoble (France), Amadou choisit de rentrer en 2009 dans son Sénégal natal pour lancer son entreprise, dans l’espoir de proposer une alternative aux bâtiments en béton et en parpaings très répandus dans le pays.

« Ces matériaux, très énergivores, sont peu pertinents dans nos climats tropicaux, dans la mesure où ils dégagent une quantité de chaleur importante. De plus, ils sont plus onéreux même s’ils ont l’avantage d’être disponibles partout et accessibles », affirme-t-il.

L’entreprise dispose, aujourd’hui, d’une capacité de production de 5000 briques de terre comprimées par jour et affiche l’ambition de doubler cette capacité d’ici 2022, ce qui est nécessaire à la construction d’une maison de 100m2 par jour, selon Amadou. En 2019, Elementerre a produit plus de 500 000 briques de terre comprimées et formé plus d’une centaine de producteurs et plus de 500 maçons depuis sa création.

dpa

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.