Appel à manifester : Trois candidats de la présidentielle se désolidarisent de l’UFDG

2/11/2020

Trois candidats « malheureux » de l'élection présidentielle du 18 octobre 2020 ont animé lundi une conférence de presse à Conakry pour annoncer leur position suite à l'appel lancé récemment par certaines formations politiques dont l'UFDG pour une nouvelle manifestation demain mardi pour réclamer la « victoire » du président de l’UFDG.

" Nous sommes venus aujourd'hui pour dire ici que nous ne sommes pas signataires, on n'est pas solidaires à une manifestation. Nous attendons que la Cour constitutionnelle se prononce sur la situation. Après la proclamation définitive faite par la Cour constitutionnelle nous allons donner notre position. Le RRD et les partis présents ici ne sont pas là pour faire l'appel à manifestation. Nous nous désolidarisons totalement de l'appel à la manifestation et les partis ici présents interpellent l'Etat de déclencher l'action publique et nous nous mettons à l'actif tous ces qui sont morts aux gens qui font appelle à la manifestation. Il y a eu trop de morts dans les manifestations politiques. Plus de 200 morts. Nous avons condamné les violences, nous condamnons l'autoproclamassions du président de l'UFDG », a dit Abdoulaye Kourouma, porte-parole du groupe des 3.

A noter que le RRD d’Abdoulaye Kourouma, l’UDIR Bouts Konaté et le PLP d'El Hadj Souleymane Diallo tous étaient candidats au scrutin présidentiel du 18 octobre, viennent ainsi de décider de ne pas s'associer aux autres partis politiques pour faire appel à une manifestation le mardi 03 novembre.

ISC
Pour www.conakrylive.info

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.