(COVID-19) les autorités guinéennes craignent une nouvelle vague de la pandémie de coronavirus

6/11/2020

Avec une augmentation significative du taux d'occupation des salles dans les centres de réanimation (cas compliqués de coronavirus), le pays risque de connaître une nouvelle vague de COVID-19 en Guinée, a dit mardi Docteur Sakoba Keita, le Directeur général de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Selon les dernières données de l’ANSS, ce taux d’occupation des lits dans les salles de réanimation des centres de prise en charge et de traitement est passé de 30% à plus de 72% de nos jours.

Le Docteur Sakoba a affirmé qu'actuellement les différents centres de traitements et de prise en charge accueillent beaucoup de cas compliqués qui nécessitent des soins intenses et un suivi régulier.

Pour faire face à cette situation sanitaire plus qu’inquiétante, le directeur général de l’ANSS a annoncé la mise en œuvre d'une nouvelle stratégie de recherche active des cas, avec le démarrage d'une vaste opération de dépistage obligatoire dans les services publics et privés

La stratégie de recherche active sera conduite par des agents de santé formés et déployés sur le terrain, avec un premier groupe d’échantillon de plus de 126 000 personnes ciblées.

Ladite action dynamique sera suivie de séances de sensibilisation pour le port des masques, le respect de la distanciation physique et le lavage systématique des mains.

Ce jour, 930 personnes ont été testées et 71 ont été déclarées positives, soit un taux de positivité de 7,9%.

Du 12 mars au 4 novembre 2020, la Guinée a enregistré un total cumulé de 12 331 cas positifs de COVID-19 dont 50 guéris du jour soit un total guéris de 10 698 et 73 décès hospitaliers, a relevé Dr Keita.

www.conakrylive.info

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.