Dialogue politique : « il faut que l'opposition sache que dans ce pays il y a une autorité », dixit le député Mohamed Lamine Kaba

9/1/2021

Pour sortir de la crise sociopolitique que le pays traverse en ce moment, le président de la République le professeur Alpha Condé après son investiture a annoncé sa main tendue aux forces vives pour un dialogue franc, afin de trouver une solution.

Depuis cette nouvelle, chacun y va de ses commentaires. Et c'est le cas du président du parti Force des Intègres pour la Démocratie et la Liberté (FIDEL) en Guinée Mohamed Lamine Kaba, député à l'Assemblée Nationale qui se réjouit de cette initiative.

" Je crois que c'est un appel qu'il faut apprécier à partir du moment où nous sommes tous conscients qu'il y a une crise politique qui a secoué ce pays et qu'il est important que les fils se donnent la main au tour de la table en vue de trouver des solutions à certaines préoccupations politiques et sociales. Je crois bien que ceux qui sont encore réticents, doivent être rassurés que c'est un appel et une main tendue, sincère, patriotique et qui pourra vraiment trouver de solution à nos problèmes », a-t-il mentionne.

« Donc, il ne faut pas rester indiffèrent parce que la solution ne peut être trouvée qu’au tour de la table. Si y a problème, et si les gens refusent cela, je crois que personne n'a gagné dans une crise », dit-il.

A la question de savoir si cette démarche du pouvoir peut être acceptée par l'opposition pendant que d’autres leaders politiques sont en prison, le député estime que tout guinéen doit accepter

« Je crois qu'en tant que guinéen, le président Cellou Dalein que je connais, un homme de dialogue pourra répondre positivement à l'appel. Il n'a pas encore refusé de répondre à un appel. J'imagine qu'il viendra au tour de table pour discuter et trouver des solutions à toutes ses préoccupations. Parce que l’enjeu, c'est la paix, c'est la quiétude sociale. Mais je crois que pour chaque dialogue, il y a le préalable et je pense que le préalable, c'est la reconnaissance entre les deux entités. Il faut que la mouvance reconnaisse que l'opposition n'est pas une ennemie que l'opposition a pour rôle d'exercer une pression sur l'exécutif en vue de permettre de voir aussi claire. Donc l'opposition doit aider le pouvoir à améliorer la gouvernance que cela soit compris. De même, encore que l'opposition sache aussi que dans ce pays il y a une autorité et que cette autorité c'est le président de la République le Professeur Alpha Condé et les institutions que nous connaissons. Donc c'est le lieu de dire que le préalable est aussi de reconnaître les institutions républicaines (la Constitution et le Président Alpha Condé) qui sont niées par le FNDC », a conclu le député.

Ibrahima Sory Camara
Pour www.conakrylive.info

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.