Ils se sentent oubliés par le régime Alpha Condé : Le mal-être des frustrés du Rpg en 6 points

13/2/2021

Un «Collectif des frustrés du Rpg» Arc-en-ciel, qui revendique 747 membres à Conakry et dans les autres villes de Guinée, a animé une conférence le 12 février 2021 à la Maison de la presse à Conakry autour du thème: «Je suis RPC, on m’a oublié».
Coordonné sur le plan national par Ibrahima 4 Doumbouya, le Collectif a présenté un Mémorandum contenant une plateforme revendicative de 12 points, dont 6 sont destinés exclusivement à être portés à la connaissance du président de la République. Pour l’essentiel, le Collectif met sur la place publique ce qu’il appelle «l’indifférence des autorités de l’Etat issues de notre parti face aux problèmes socioéconomiques et professionnels qui rongent les militants à la base», «l’abandon systématique des militants à la base qui végètent dans l’extrême pauvreté, sans aucune assistance de quelque nature que ce soit», «le refus de secourir les victimes et les enfants des victimes du parti qui ont été assassinés, licenciés, rétrogradés pendant la période de la conquête du pouvoir», «le non accompagnement des opérateurs économiques ayant soutenu les actions du parti à travers les mouvements de soutien et autres», «le manque de contact permanent entre les militants à la base et les instances supérieures du parti, dans un cadre serein pour s’enquérir et corriger les problèmes fondamentaux dont souffrent les camarades de lutte, notamment ceux de nos villages les plus reculés.»

Le collectif demande:
1- La formation des jeunes du parti pour pouvoir pérenniser des idéaux et des activités entreprises par le parti. 2- Le recensement de ceux qui ont été licenciés, ceux qui ont été infirmes, ceux qui ont été humiliés et qui souffrent aujourd’hui. Nous voulons que le parti prenne en charge dans le programme de l’ANIES des vieilles personnes;
3- Le recensement des victimes des manifestations politiques lors de la conquête du pouvoir. Nous voudrions recenser des personnes afin d’honorer leurs mémoires, en organisant une cérémonie de lecture du saint Coran chaque année en leur mémoire ;
4- La construction des sièges à l’intérieur du pays pour la continuation des activités politiques ;
5- La concertation permanente. Nous voulons que les membres du collectif des frustrés soient acceptés au niveau de toutes les structures du parti politique. A commencer par le bureau politique national jusqu’au niveau des sous-sections;
6- Établir un contact permanent entre le collectif des frustrés et la présidence de la République, pour éviter que des personnes interposées ne déforment les informations qui sont recueillies à la base et que le président de la République soit imprégné des problèmes du quotidien de ses camarades des premières heures.
A noter que si rien n’est fait, le Collectif n’exclut pas de passer à la vitesse supérieure.».
Par Ahmed Tidiane Diallo,
Le Populaire n°758 du lundi 15 février 2021

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.