Médecine traditionnelle : Vers la réglementation de l'exercice des Tradipraticiens

21/5/2021

Nul doute les guérisseurs traditionnels ou les Tradipraticiens jouent un rôle majeur et occupent une place importante dans le pays en matière de santé publique, si leur pratique est bien réglementée et suivie, afin d'éviter des dommages collatéraux sur la population.

C'est pourquoi ce vendredi 21 mai la Fédération Guinéenne des Associations des Guérisseurs Traditionnels et Herboristes (FÉGAPH) a animé une conférence de presse à Conakry.

L’objectif, mettre en garde tous les tradipraticiens sur le territoire guinéen, à travers une nouvelle directive de communication pour les inviter à se faire enregistrer au niveau de la fédération avant de commencer à exercer le métier.

Devant un parterre de journalistes, le président de cette structure Dr Mamady Daman Traoré dira que désormais « tous Tradipraticiens venant de l'étranger, avant d'exercer toute activité sur le territoire guinéen doit passer d'abord par le responsable des étrangers en Guinée, Sory Djarra ensuite par le président de la fédération pour se faire enregistrer. Sinon la personne serait traduite devant la loi».

Toute chose qui permettra de lutter contre les faux tradipraticiens qui s’installent en Guinée.

Plus loin, il indique que son secteur est confronté à certaines difficultés liées à son fonctionnement auprès du ministère de la santé.

« Vous savez, la médecine traditionnelle à un rôle à jouer dans un État. Elle est la face cachée de la médecine moderne et est également l’inspiration de la médecine moderne pour les chercheurs » a dit Dr Traoré.

Cependant dit-il, « en Guinée très malheureusement la place des guérisseurs traditionnels est prise en otage par les cadres véreux du ministère de la santé. La médecine traditionnelle a ces mérites reconnus par l'OMS qui a alloué d'ailleurs un budget à son travail. Mais une fois le fonds obtenu et les matériels de travail, ils se partagent entre eux. C'est pourquoi notre Fédération est en train de mettre fin à toutes ses pratiques parce que si elle est fonctionnelle cela veut dire que la population aura sa santé », a laissé entendre le président Traoré.

A ce jour, la Guinée compte 540 Tradipraticiens nationaux sans compter les étrangers qui exercent le métier dans le pays.

Ibrahima Sory Camara
621269981

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.