Niger : Formation sur le « journalisme sensible aux conflits »

10/2/2021

« Une bonne pratique du journalisme peut souvent mener à la réduction d’un conflit ».

Tunis (dpa) - Le « journalisme sensible aux conflits », tel était le thème d’une formation dispensée à des journalistes dans la région de Tahoua, située à l’Ouest du Niger. Organisée par « la Maison de la Presse », cette formation s’inscrit dans le cadre d’un projet de gouvernance démocratique et droits humains (GDDH), financé par la coopération danoise et mis en œuvre par Oxfam-Niger, a rapporté l’Agence nigérienne de presse (ANP). Elle vise à renforcer la capacité des journalistes dans la couverture des conflits dans un contexte électoral, a-t-on ajouté.

La formation a profité à une vingtaine de journalistes, hommes et femmes, des médias privés et publics, de la presse écrite, audiovisuelle et en ligne, issus de toutes les régions du Niger, a-t-on relevé. Elle a porté sur la coexistence pacifique des populations, le cadre juridique de la couverture des conflits dans le contexte électoral, la vérification des faits ou fact-checking et l’usage des réseaux sociaux en période électorale.

« Une bonne pratique du journalisme peut souvent mener à la réduction d’un conflit », a déclaré le président du conseil d’administration de la maison, Ibrahim Harouna, soulignant qu’il est « indispensable, surtout en période de conflit, de fournir des informations exactes et impartiales ». « Il est impératif de résoudre le problème des terminologies dans le traitement de l’information », pour endiguer le phénomène du journalisme « de haine » et promouvoir un journalisme « de paix », a-t-il préconisé, cité par l’ANP.

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.