Présidentielle du 18 octobre 2020: La Coalition Citoyenne pour l’Observation du Processus Electoral en Guinée dresse son constat

20/10/2020

La Coalition Citoyenne pour l’Observation du Processus Electoral en Guinée (COCOPEL2020) autour de la Plateforme Nationale de Participation et d’Initiative Citoyenne(PNAPIC) fidèle à ses objectifs de voir le processus électoral libre transparent, crédible et accepté de tous, organisé par la Commission Electorale Nationale et Indépendante (CENI) félicite l’ensemble des citoyens qui se sont massivement présentés devant leur bureau de vote en vue, de s’acquitter de leur devoir civique, dans la paix et dans la sérénité.

Cette synergie d’action citoyenne a, à mi-journée, signalé quelques dysfonctionnements dans certains endroits qui ont été remontés par nos observateurs déployés sur l’ensemble du territoire national.
Ces dysfonctionnements étaient liés à :

  1. Les retards enregistrés dans l’ouverture des bureaux de votes ;
  2. L’absence de quelques matériels électoraux à l’ouverture dans certains bureaux de vote;
  3. L’insuffisance des bulletins de vote par endroit;
  4. Le surnombre des délégués de partis politiques dans certains bureaux de vote.
Il faut noter que ces manquements ne remettent pas en doute la crédibilité de cette élection car, la CENI a su remédier à temps aux dysfonctionnements qui lui ont été remonté.

Par ailleurs, malgré la crainte qui a caractérisé ce scrutin présidentiel, nous avons constaté le caractère pacifique de cette élection sur toute l’étendue du territoire national, de l’ouverture jusqu’à la clôture du vote.

Cependant, à l’ouverture des bureaux de vote, l’ensemble des matériels électoraux (Isoloirs, urnes transparentes, bulletin de vote, liste d’émargement, enveloppe, encre indélébile,) étaient à 99,1% prêt sur toute l’étendue du territoire national.

Nous avons aussi observé, une représentativité effective des délégués des partis politiques dans tous les bureaux de vote en dépit de quelques incidents mineurs constatés dans certaines circonscriptions électorales.

Toutefois, nos observateurs ont remarqué que, malgré les velléités de certains responsables politiques à empêcher les délégués à accomplir pleinement leur devoir. Force est de constater que, ces délégués des différents partis politiques ont fait montre de solidarité interne dans le but d’assurer un déroulement apaisé et crédible dudit scrutin.

A Kankan, ainsi que les Communes de Ratoma et Matoto, nous avons constaté la délocalisation de quelques bureaux de vote dans certains quartiers qui, prenaient en compte la nouvelle cartographie électorale, chose qui a valu à certains électeurs l’obligation de parcourir de longues distances pour rallier leur bureau de vote.

A Coyah, la Présidente de la CEPI a été défaite de ses gardes sans incidence au profil des agents de l’USSEL, seule force habilitée à sécuriser le processus électoral.
C’est le lieu pour nous de saluer la force USSEL pour sa rigueur, sa promptitude et son professionnalisme dans l’exercice de la mission qui lui a été assignée.

Par la même occasion, nous remercions la CENI pour la bonne organisation du scrutin du 18 octobre 2020 et nous les invitons à tout mettre en œuvre pour que la voix des citoyens aille aux ayants droit afin, que les résultats reflètent la voix des urnes.

Aux partis politiques qui ont participé audit scrutin, de respecter le peuple qui a accompli de façons historique son droit civique dans la responsabilité et le calme.
Aussi, nous les invitons à adopter un comportement républicain dans le but de préserver la paix, la quiétude sociale et l’unité nationale gage d’un développement et d’une paix durable.

La Coalition citoyenne COCOPEL/PNAPIC regrette le non-respect des mesures barrières contre la COVID19 dans les bureaux de vote et s’inquiète d’une possibilité de rechute dans les prochains jours. A cet effet, nous invitons les autorités sanitaires à prendre les dispositions nécessaires pour freiner la propagation.

Enfin, satisfait de ce climat de calme qui règne, la coalition citoyenne pour l’observation du processus électoral, invite les institutions nationales et internationales à maintenir le regard particulier sur cette phase sensible du processus électoral que traverse notre pays.

Que Dieu bénisse la Guinée !
Je vous vous remercie.



Conakry, le 19 octobre 2020

« COCOPEL/ PNAPIC »

COMMENTAIRES

Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.