Riposte contre la COVID-19 : La maison des ONG poursuit sa campagne dans les autres communes

10/4/2021

Après le lancement de ses activités de sensibilisation contre la COVID-19 la semaine dernière, la structure non gouvernementale dénommée « la Maison des ONG et Associations de Guinée (MAOG) » était ce samedi 10 avril dans la commune de Dixinn.

L’objectif étant de procéder à la mise place d'une session de mise à niveau des acteurs de la société civile afin de mener une campagne porte ç porte pour communication de proximité visant à lutte contre la pandémie de coronavirus dans cette commune.

A cette occasion, le coordinateur national de la MAOG Lansana Diawara a fait des précisions sur les motivations de sa structure pour le choix de la commune de Dixinn.


« Vous savez que depuis le mois de mars, nous avons déployé les agents sensibilisateurs (des ambassadeurs communautaires) au nombre de 307 dans la zone de Conakry. Donc nous avons prévu un calendrier de mise à niveau qui permettra d'évaluer la situation sur le terrain et outiller les ambassadeurs par rapport à la nouvelle vision et à la nouvelle orientation des autorités sanitaires du pays. Alors c'est par rapport à cette vision que cette session de mise à niveau dans la commune de Dixinn s’est tenue ce matin. C'est pour vous dire jusqu'où c'est une démarche inclusive et participative, parce qu’à chaque fois que les gens sont sur le terrain il faut les rappeler pour évaluer la situation voir l’impact sur la communauté, les outiller et harmoniser les nouvelles stratégies par rapport à la nouvelle orientation des autorités sanitaires du pays », a rappelé M. Diawara.

Pour en savoir plus sur les rôles de ces « ambassadeurs communautaires », le coordinateur national indique en ce terme « ses ambassadeurs vont véhiculer des mésanges relatif au respect des mesures de barrières sanitaires. En plus la nouvelle donne dans la lutte contre la COVID-19, est d’amener les communautés à aller se faire vacciner, parce qu'aujourd'hui l'Etat guinéen à travers ses partenaires investi beaucoup d'argent dans l'achat des vaccins. Donc il faut que les citoyens aient le sens de responsabilité d'abord de croire à l'existence de la maladie mais aussi d’aller prendre son vaccin ».

ISC
Pour www.conakrylive.info




COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Votre message a été envoyé!
Merci pour votre intérêt.