Tunisie : Soutient allemand aux entreprises touchées

12/4/2021

La Crise liée à la Covid-19 a accentué la fragilité financière de la majorité des microentreprises tunisiennes.

Tunis (dpa) - La Banque allemande de Développement (KfW) a accordé à la Tunisie un don de 25 millions d’euros pour soutenir les entreprises tunisiennes touchées de plein fouet par la crise économique engendrée par la pandémie de la Covid-19. Ce fonds a fait l’objet d’un accord d’aide financière, signé, le 31 mars, entre le gouvernement tunisien et la KfW qui agit pour le compte du gouvernement fédéral allemand. Le financement en question sera alloué au mécanisme de garantie « soutien et appui à la résilience des entreprises » (SARE), géré par la Société tunisienne de garantie (SOTUGAR), a annoncé la KfW.

Le SARE garantit des crédits bancaires accordés aux entreprises « rencontrant des difficultés de trésorerie qui ne sont pas d’origine structurelles », a-t-on expliqué de même source. Crée par le gouvernement tunisien en mars 2020, et doté d’un budget initial de 200 millions de dinars (plus de 61 millions d’euros), ce mécanisme « constitue une réponse d’impact massif permettant aux entreprises de passer ce cap difficile », a-t-on rappelé.

Il porte sur les nouveaux concours sous forme de crédits de gestion et d’exploitation pour couvrir les besoins en fonds de roulement accordés durant la période allant du 1er mars 2020 au 31 décembre 2021, a-t-on relevé. L’objectif du programme SARE est « d’atténuer l’impact de la crise sur les entreprises pour leur permettre de préserver leurs postes d’emploi et ensuite d’assurer leur relance », a-t-on souligné.

Les très petites et moyennes entreprises (TPME), qui constituent l’épine dorsale de l'économie tunisienne, sont aujourd’hui « touchées de plein fouet par les retombées néfastes de la situation actuelle mettant en péril des milliers d’emplois », a-t-on affirmé. Sur les 782 mille entreprises privées que comptait la Tunisie, en 2019, plus de 768 mille sont des TPME (moins de 10 employés), selon le Répertoire National des Entreprises, de l’Institut National de la Statistique (INS).

La Crise de Covid-19 a accentué la fragilité financière des TPME opérant notamment dans les secteurs du transport et entreposage, de l’hébergement et restauration, et du textile, habillement, cuir et chaussure, selon une étude élaborée, en 2020, par le PNUD et le ministère tunisien du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale.

Source: dpa

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.