Reconversion professionnelle au profit de diplômés chômeurs

1/5/2021

Prenant en compte les réalités du marché de l’emploi et les besoins des entreprises, la reconversion professionnelle améliore les perspectives d'emploi des jeunes diplômés au chômage.

Tunis (dpa) - Cent trente jeunes nigériens, diplômés de l'enseignement supérieur et au chômage, ont été reconvertis dans des métiers de l'hôtellerie et de la restauration, à la faveur d’un programme de formation professionnelle de six mois, financé par la Banque mondiale (BM). Diplômés dans diverses filières, les bénéficiaires se sont engagés à suivre cette formation qui leur garantira une insertion dans le tissu économique, a indiqué Issaka Hassan Djingo, Secrétaire général du ministère nigérien en charge de la Formation professionnelle.

En effet, l'hôtellerie et la restauration sont deux secteurs dont les besoins en compétences sont de plus en plus croissants au Niger et en Afrique, a-t-il relevé, cité par la presse locale. Le responsable nigérien s’exprimait à l'occasion de la clôture du programme de reconversion des diplômés chômeurs dans le secteur de l'hôtellerie. Les formations dans les métiers de la cuisine, de l'accueil et de l'hébergement sont destinées à doter les jeunes à la recherche d'emplois de compétences nouvelles afin de faciliter leur insertion dans des emplois décents, a, pour sa part, indiqué la Représentante résidente de la BM au Niger, Joëlle Dehasse.

Le second objectif de ces formations consiste à mettre à la disposition du secteur de l'hôtellerie une main d'œuvre hautement qualifiée en vue d'accompagner l'amélioration de la qualité des prestations des unités hôtelières et leur croissance, a-t-elle ajouté. Ce programme s’inscrit dans le cadre du « Projet de Développement des Compétences pour la Croissance » (PRODEC) financé à hauteur de 80 millions de dollars par la Banque mondiale et intervenant dans toutes les régions du Niger.

PRODEC prolongé jusqu’en 2022

Le PRODEC dont les activités avaient démarré le 1er janvier 2014, avait une durée initiale de six ans, avant d’être prolongé jusqu’en 2022. Il porte sur l’amélioration de l’efficacité de la formation professionnelle formelle et les programmes courts de développement des compétences dans six domaines: bâtiment et génie civil, hôtellerie et tourisme, viande et peaux, cuirs et mécatronique, agriculture et élevage, et mode et couture.

Il est mis en œuvre par le ministère des Enseignements Professionnels et Techniques, en collaboration avec l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ANPE) et le centre de formation « AACCES ». Ses bénéficiaires directs sont les jeunes diplômés des niveaux moyen et supérieur du milieu urbain, ainsi que les jeunes déscolarisés ou non scolarisés âgés de 15 à 25 ans, du milieu rural et urbain.

« Les résultats obtenus dans le cadre du PRODEC confirment l'impérieuse nécessité pour le gouvernement de continuer ses efforts dans l'amélioration et l'accessibilité à une formation de qualité au profit des jeunes nigériens », a souligné Hassan Djingo. Prenant en compte les réalités du marché de l’emploi et les besoins des entreprises, la reconversion professionnelle est censée ouvrir de nouvelles perspectives d’emploi aux diplômés des filières peu demandées sur le marché du travail.

dpa

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Votre message a t envoy!
Merci pour votre intrt.