Afrique : Partenariat pour booster le paiement électronique

21/9/2021

L’Afrique subsaharienne est la championne du monde en matière de transactions financières effectuées depuis un téléphone portable.

La multinationale sud-africaine des télécommunications MTN Group et le leader africain des technologies de paiement Flutterwave ont scellé un partenariat pour booster l’utilisation et la pénétration du paiement électronique en Afrique. En vertu de ce partenariat, Flutterwave proposera « MTN Mobile Money » (MoMo) comme méthode de paiement à ses clients d’entreprises, a annoncé la multinationale.

L’objectif, a-t-on expliqué, est de permettre aux entreprises intégrant Flutterwave dans au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Rwanda, en Ouganda et en Zambie de recevoir des paiements via MoMo afin de créer des opportunités pour les particuliers et les entreprises sur le continent africain. « Nous donnerons à des millions d’entreprises les moyens d’adopter le commerce électronique sur nos marchés pour accepter les paiements numériques des consommateurs MoMo », a indiqué Serigne Dioum, directeur pour le Digital et les Fintech de MTN, ajoutant : « Nous pensons qu’il s’agit, là, d’un facteur d’accélération des paiements numérisés en Afrique ».
« Notre objectif a toujours été de faire naître une nouvelle vague de prospérité en Afrique en créant davantage de possibilités d’acceptation des paiements pour les entreprises africaines », a pour sa part affirmé Olugbenga Agboola, fondateur et PDG de Flutterwave.
L’Afrique subsaharienne est la championne du monde en matière de transactions financières effectuées depuis un téléphone portable, connues sous le nom de « mobile money » (argent mobile). En 2019, la valeur des transactions par mobile money en Afrique subsaharienne a augmenté de 27,5 pour cent pour atteindre 456,3 milliards de dollars, ce qui représente plus de 66 pour cent de la valeur totale des transactions mondiales en la matière, estimées à plus de 690 milliards USD.

Le mobile money a permis de rompre l’isolement des populations des zones rurales africaines subsahariennes, en facilitant l’accès de ces populations non bancarisées aux services financiers. En effet, deux tiers des populations de l’Afrique subsaharienne vivent dans des zones rurales où la présence des agences bancaires est faible, faute de rentabilité.

dpa

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.