Bénin : « Festival de la mangue » à Natitingou

21/7/2021

Le Bénin œuvre à faire de la mangue une filière émergente en la hissant au même titre que le coton, l’anacarde et l’ananas.

Tunis (dpa) - La ville de Natitingou, au Nord-ouest du Bénin, a abrité, du 1er au 4 juillet, la première édition du « Festival de la mangue », un événement annuel visant à valoriser ce fruit. Cet événement est initié par « Yétanri », une coopérative des transformateurs de la mangue, créée à Natitingou en 2021. La coopérative regroupe plusieurs entreprises et groupements de femmes transformateurs de mangues et d’autres produits en divers produits locaux, a rapporté l’Agence Bénin Presse (ABP).

Le Bénin œuvre à faire de la mangue une filière émergente en la hissant au même titre que le coton, l’anacarde et l’ananas, a déclaré un responsable de l’Agence territoriale de développement agricole. « Nous avons prévu des actions pour lutter contre la mouche de fruit, qui constitue un grand ravageur, nous voulons mettre des systèmes d’irrigation dans des plantations de manguier, et avec cette technique, nous allons maîtriser la production de la mangue tout au long de l’année », a-t-il affirmé, cité par l’ABP. L’autre défi, a-t-il indiqué, c’est la transformation de la mangue en plusieurs dérivés.

À travers cette initiative, la coopérative Yétanri entend contribuer à la réduction des pertes post-récolte, et mieux organiser tous les acteurs de la chaîne de transformation de la mangue. Le festival a comporté notamment des communications sur les initiatives locales de valorisation de la mangue et leur durabilité, ainsi que des stands dédiés majoritairement à la mangue et ses produits dérivés.

Au Bénin, la filière mangue est victime de l’absence de magasin de stockage adéquat et d’organisation de la collecte du fruit, selon le journal électronique béninois « L’économiste ». D’après ce média, le développement de la filière passera certainement par une organisation de la campagne de récolte, la formation des producteurs sur les stratégies de conservation, de transformation et sur les marchés d’écoulement existants.

Chaque saison, le Bénin produit plus de 30.000 tonnes de mangues dans ses différentes régions. La « majeure partie de cette production pourrit aux abords des grandes voies », a-t-on déploré.

Source: DPA
partenaire de www.conakrylive.info

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.