CNT :  Fabara Koné, le choix de la FeNaCiG

6/11/2021

C'est à travers un point de presse animé ce vendredi à Conakry, que la Fédération nationale des Cinéastes de Guinée ( FeNaCiG) a porté son choix sur N'Gouamou Fabara Koné pour les représenter au Conseil national de Transition (CNT).

Dans son intervention le désormais représentant des cinéastes Fabara Koné s’est, devant ses pairs, engagé à résoudre les problèmes dont le secteur est confronté pour un développement du pays.

« Si vous faites un film qui est financé par des étrangers, c'est là sa joue. La seule chose qui revient au pays, si c'est un guinéen qui a fait c'est la nationalité on dit c'est fait par un guinéen, ça se limite là. L'exploitation économique c'est le pays qui a mis l'argent dans la production donc c'est lui qui a financé, c'est lui qui a l'influence politique sur le film. En réalité c'est pour lui le film, les images qui sont dedans c'est pour lui. La 2eme chose aussi l'argent que le film va générer à l'international, c’est vont dans les comptes bancaires de ce producteur on va juste payer les droits au réalisateur et ça s'arrête là. Ça c'est un enjeu capital, la première idée que nous on souhaite défendre au CNT quand on sera là c'est de rendre ça intelligible au prêt du législateur. Tout le monde te dit que la culture est importante mais pour matérialiser ça dans les actes politiques, c'est là où le bât blesse. Depuis après la révolution la vérité c'est que le ministère de la culture depuis tout ce temps jusqu'aujourd'hui n'a jamais bénéficier d'1% du budget national en terme de financement, c'est toujours 0,60% 0,65% dont on donne peu d'argent à la culture et en même temps on dit que la culture est importante , il faut aller au CNT avec les maux qu'il il faut pour leurs expliquer que on va plus loin d'ailleurs on veut dans cette démarche faire comprendre aux législateurs que la culture est importante. On veut proposer même qu'il soit inscrit dans le préambule de la constitution le rôle primordial de la culture. C'est par ça que ça commence ». a dit Fabara Koné.

Poursuivant il souligne que « le président du CNRD a dit qu'il veut faire de la justice la boussole de la refondation, et nous cinéastes on dit qu'on veut faire de la culture la sève nourricière de la refondation. C'est ce que nous voulons et c'est pour ça on veut défendre l'idée comme je le dit notre souveraineté culturelle à commencer par l'image et l'une des premières idées c'est donc la création d'un fonds pour le développement de l'industrie cinématographique. La 3eme chose plus importante également c'est de proposer et défendre bec et ongle l'idée de créer un centre des ressources audiovisuel de Guinée pour qu'on ait une mémoire » a-t-promit.

A noter que la FeNaCiG regroupe en son sein plusieurs associations et structures dans cette fédération.

Ibrahima Sory Camara
621269981

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.