Guinée : le chef de la junte militaire échange avec les opérateurs miniers

18/9/2021

Le lieutenant-colonel Mamadi Doumbouya, chef de la junte militaire au pouvoir en Guinée, a eu des échanges jeudi avec tous les opérateurs et investisseurs du secteur minier sur la situation actuelle du pays à l'occasion de la troisième journée de concertation inclusive et participative.

"La Guinée a longuement souffert de la malédiction de ses ressources, même si le pays dispose d'un potentiel minier incontesté", a-t-il souligné en relevant le paradoxe qui fait de la Guinée "un pays riche en ressources minières dont les populations demeurent dans une pauvreté visible".

Le lieutenant-colonel Doumbouya a invité les opérateurs miniers à travailler avec l'Etat afin que cette malédiction se transforme en opportunité d'amélioration des conditions de vie des populations, avec la transformation des matières premières et la diversification des activités minières. Il a souhaité que dans les années à venir, les investissements soient de plus en plus importants dans d'autres secteurs comme le fer.

"Si nous pouvons nous satisfaire de l'accroissement du volume de la production de la bauxite, les retombées sur l'économie guinéenne ne sont pas encore pleinement satisfaisantes", a déploré le président du Comité national de rassemblement et de développement (CNRD), avant de préconiser "d'accélérer la deuxième phase de la chaîne de valeur, c'est-à-dire la transformation de la bauxite en alumine, puis en aluminium dans le pays".

Le chef des putschistes guinéens a souligné que le CNRD compte veiller strictement sur certains points concernant l'exploitation des sociétés minières en Guinée. il s'agit du "respect des obligations contenues dans les conventions, la fiscalité, la redistribution des richesses à travers notamment les différents régimes de contribution, la préservation de l'environnement et la responsabilité vis-à-vis des générations futures, l'intensification de la recherche scientifique et de la projection géologique", qui sont autant d'obligations que les entreprises minières doivent observer.

Il a estimé par ailleurs qu'il était temps que le secteur minier joue son rôle de levier d'entraînement pour les autres secteurs de l'économie nationale, à savoir l'agriculture, l'élevage, la pêche, l'industrie manufacturière ou encore les infrastructures.

Au nom des opérateurs miniers, Ismaël Diakité, président de la Chambre des mines de Guinée, a exprimé les attentes et les soucis de son secteur qui est "à la fois complexe et très dynamique", avec une pluralité d'investisseurs dans différents projets et ayan différentes exigences. F

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.