Maladies cardiovasculaires : « Elles tuent plus que le VIH, la tuberculose et même la Covid-19 », dixit le Professeur Dadhy Baldé

9/7/2021

Depuis fort longtemps, les maladies cardiovasculaires sont les premières causes de mortalité dans le monde entier. Selon les spécialistes, ces maladies tuent chaque année 17 millions de personnes environ.

En Guinée, ces maladies infectieuses sont aujourd'hui à un stade élevé, selon les données statistiques disponibles.

Face à cette situation, notre rédaction a rencontré mardi 7juillet dernier, le premier cardiologue en Guinée avec plus de 30 de carrière auprès des populations guinéennes.

Interrogé les causes de ces maladies, le Professeur Dadhy Baldé repond : « il faut savoir que nous sommes en train de former des cardiologues sur place parce que la demande est forte, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde et il faut des ressources humaines suffisantes pour faire face à cette pandémie. Les maladies cardiovasculaires tuent plus que le VIH, la tuberculose et même la Covid-19 donc c'est vraiment une urgence sanitaire », a dit le Professeur.

Et de poursuivre « je vous disais qu'elles sont les première causes de mortalité dans le monde et ça fait environ 17 millions de personnes qui meurent chaque année de suite des maladies cardiovasculaires ».

Parlant des causes, il dira : « à la base, il y a un certain nombre de facteur qui prédispose à ces maladies. C’est l'excès de poids, la consommation excessive de sel, l'abus d'alcool, le fait d'avoir de l'hypertension, d'avoir le diabète, un excès de cholestérol et pour éviter il y a des choses qu'on peut changer. Faire des exercices physiques, par contre on ne peut changer son âge et l'hérédité parce que si vous êtes issue d'un papa ou d'une maman qui a déjà fait un accident cardiovasculaire, vous êtes plus prédisposé que quelqu'un d'autre ».

Enfin il fait savoir qu'en Guinée, qu'il y a « la statistique ici en Guinée. Moi je suis au service de cardiologie depuis plus de 30 ans et quand je venais c'était environ 0.5% des patients qui venaient pour des crises cardiaques qui est la forme la plus visible de ces maladies et actuellement on est à près à 10%, ça veut dire que ça bouge ».


Ibrahima Sory Camara
621269981

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.