Viol : un jeune artiste arrangeur de son accusé de viol d'une fille de 13 ans

9/10/2021

Ce vendredi, 08 octobre 2021, la Direction Générale de l'Office de Protection du Genre de l'Enfance et des Mœurs (OPROGEM) a présenté un présumé violeur sur une mineur de 13 ans, qui serait enceinte suite à au viol.

Selon la Directrice de cette structure, Marie Gomez, la victime a été abusée depuis le 1er octobre dernier par ce jeune.

« La fille était partie pour faire une commande de gâteau d'anniversaire en compagnie de sa copine, et ce jour, le Mr a abusé d'elle et aujourd'hui elle est même enceinte. Elle est mineure, elle n'a que 13 ans. Mais nous ne sommes pas des spécialistes en la matière, nous nous sommes référé à la médecine égale. Effectivement la médecine égale a attesté qu'elle a été violée en même temps enceinte », a dit Mme Gomez.

Poursuivant elle explique « nous avons rencontré le présumé violeur et on a eu des difficultés pour pouvoir l'interpeller. Nous avons envoyé la convocation pour la première fois, il n'a pas voulu suite à cette convocation il a pris le couteau pour aller menacer les parents de la victime en leur disant qu'il va les tuer et grâce à la collaboration de nos confères de Commissariat Centrale de Gbesia et l'implication du chef de quartier, que nous avons puis mettre main sur lui le 4 octobre dernier. Aujourd'hui il reconnaît les faits qui lui sont reprochés. Donc dans les minutes qui suivent, nous allons le mettre devant le parquet compétent », a-t-elle dit.

Contrairement à l'explication de la directrice, le présumé violeur un artiste arrangeur de son et maître d'une pâtisserie au quartier, Oussaine Banagoura a rejeté cette accusation qui selon lui est non fondée.

« Je suis artiste arrangeur du son en même temps maître d'une pâtisserie je donne des formations aussi dans les pâtisseries. Donc je fais également des cadeaux d’anniversaire, la fille qui vient de m'accuser je la connais même pas elle est venue acheter un gâteau avec son amie pour la première. Mais depuis lors elle vient avec son amie deux fois, mais comme j'ai des apprentis dans mon pâtisserie je les donne des formations je ne sais pas comment elles sont puis conclues quelques chose sur moi de m'accuser de viol en même en disant que la fille est en grossesse. Elle a même l'âge de ma première fille. Quand j'ai reçu la convocation je suis allé d'abord voir notre chef de quartier qui m'a pas bien accueilli je me suis déplacé aller avec mon petit qui chante avec moi voir la maman de la fille. Après elle s'est jetée sur moi elle m'a accusé j'ai des témoins aussi c'est comme ça qu’on m'a amené ici ».

Ibrahima Sory Camara

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.