Barrage hydroélectrique de Souapiti : la communauté impactée renouvelle son bureau de coordination avec à la tête Me Oumar Aissata Camara

3/7/2021

Ce samedi 4 juillet, la communauté rurale impactée par les travaux du barrage hydroélectrique de Souapiti a tenu son congrès pour renouveler son bureau exécutif après deux ans d'existence, dans le but de défendre les intérêts des populations impactées par ledit barrage.

C'est à l'issue de ce congrès que le poste du Coordinateur Général de l'Union des impactés de Souapiti a été confié à Me Oumar Aissata Camara, huissier de justice pour un mandat deux ans.

Conscient des difficultés de plusieurs villages déplacés sans être véritablement dédommagés, le nouveau Coordinateur Me Oumar Aissata Camara compte s'investir auprès des autorités compétentes pour résoudre ce problème.

« D'abord j'ai un sentiment de réjouissance et de réconfort surtout d'engagement par rapport ce qui m'attend. Parce que c'est quelqu'un qui s'est battu au sein de cette structure pendant deux ans, et je sais un peu ce que la population impactée attend de la nouvelle équipe dirigeante. Donc d'un côté, un sentiment de réjouissance parce que je viens de bénéficier la confiance des impactés, mais de l'autre côté d'engagement en faveur des impactés », dit le Coordinateur de l'Union.

Parlant des difficultés actuelles de la communauté impactée, Me Camara dira en ces termes « là où nous sommes, il n’y a pas de route et c'est la saison pluvieuse, les voies d'accès sont complètement bloquées. Donc il y a beaucoup de villages qui sont isolés. Et de l'autre côté, vous savez bien il y a les tremblements de terres qui continuaient et jusqu'à présent nous n’avons aucune communication de la part des autorités pour la cause de ces tremblements de terres En plus, quand la saison pluvieuse commence, la population qui sont en majorité des agriculteurs et des éleveurs, il faut forcément les montrer où cultiver. Voilà la situation actuelle des impactés. Et vous savez quand il n'y a pas de route les conséquences touchent non seulement les denrées alimentaires et cela va même couper le tissu social avec des villages voisins. Donc la priorité absolue est de se battre pour avoir les chemins entre les villages impactés ».


Enfin il a rappelé qu’« au jour d'aujourd'hui, d'abord cette structure a eu la chance d'être agréée, reconnue par les autorités compétentes donc officiellement, nous allons exercer nos activités. Mais avant cet agrément on n'avait pas eu la chance d'être autour de la table avec la direction nationale du projet Souapiti. C'est pour dire que petit à petit la direction va sur le terrain, les autorités indirectement essayent de satisfaire au besoin de la population impactée notamment ceux dont les arbres et les champs ont été détruits ».

Ibrahima Sory Camara

65689812

COMMENTAIRES



Tags









Facebook

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html

Twitter

https://www.conakrylive.info/Guin__eMigration_irr__guli__re___La_r__insertion_socioprofession.html







Menu

Contact Us

Remplissez le formulaire de contact en cliquant ici pour nous contacter !
On vous repond rapidement.